Brève présentation
Le roi Maximilien II

La Fondation Maximilianeum fut instituée en 1852 par le roi Maximilien II de Bavière afin de permettre aux bacheliers bavarois les plus doués de suivre dans l´une des universités de Munich des études libérées de soucis matériels. Depuis que le duc Albrecht de Bavière a porté sur les fonts baptismaux la Fondation du Jubilé des Wittelsbach en 1980, les étudiantes peuvent également être admises. >> Histoire

Les pensionnaires jouissent du couvert et du logis au Maximilianeum de Munich pour la durée de leurs études (c.-à-d. jusqu´au premier diplôme complet qualifiant à un emploi), ainsi que de l´occasion de séjourner un an à l´Etranger et de prendre part à des cours de langues. >> Prestations

Le siège de la Fondation est le bâtiment éponyme à l´extrémité de la Maximiliansstraße, dont l´architecture et l´ornement de style Renaissance témoignent aujourd´hui encore de l´idéal d´éducation qui présidait à l´époque de la création. Il s´agit, puisque le capital financier initial n´a pas survécu à l´inflation des années 1920, du seul capital propre demeurant à la Fondation. Une grande partie du bâtiment et du terrain est utilisée par le Landtag de Bavière en vertu d´un bail. Le nom de Maximilianeum vaut donc aujourd´hui pour trois choses: la Fondation, le bâtiment et le Landtag.

 
Le Maximilianeum vu du Ciel (Ouest)
 

Pour être admis à la Fondation, il faut passer par un processus de sélection en plusieurs étapes. Les principales conditions à remplir pour les candidats, qui ne peuvent être originaires que de Bavière ou de la rive gauche du Palatinat rhénan, sont la note maximale au Baccalauréat (1.0) et la réussite d´une part de l´épreuve de qualification aux bourses d´excellence prévues par la Loi bavaroise de promotion des étudiants talentueux (cette étape ne concerne donc pas les Palatins), et d´autre part d´une épreuve supplémentaire organisée par le Ministère bavarois de l´éducation et de la culture. On accorde une importance particulière dans ce processus de sélection à l´amplitude des intérêts des étudiants, à leur ouverture à de nouveaux questionnements hors des sentiers battus, mais aussi à leur sens social. Parmi les 400 bacheliers obtenant une moyenne de 1.0, six à huit candidats sont retenus. >> Admission

Le roi Maximilien II partit du principe que les Maximilianeer se voueraient dans leur grande majorité au service de l´Etat une fois obtenu leur diplôme. Il ne subsiste plus d´engagement formel en ce sens aujourd´hui. À l´exception de la médecine et de la théologie en cas de vocation ecclésiastique, toutes les disciplines universitaires sont autorisées aux étudiants. La cinquantaine de pensionnaires se consacrent au droit comme aux mathématiques, à la physique, à l´informatique ou aux sciences humaines. La vie en commun au Maximilianeum se distingue particulièrement par la diversité des personnalités et des centres d´intérêts qui s´y côtoient, constituant une expérience comparable au mieux à celle des Colleges d´Oxford ou de Cambridge.

Le Maximilianeum (Est)